Débarrasser le mobilier et gagner de l’espace, pour vivre plus intensément

Maison de poupée Lundby (Photo SOSD)

C’est Alice qui a lancé le mouvement. « Maman, je voudrais une commode ou des étagères à la place de la maison de poupée. » (Celle de mon enfance, snif.) Ok, tu n’y joues plus ? « Non, on peut la donner ou la vendre. » Alors, la voilà donc. Si elle vous intéresse, l’annonce est en ligne sur Le Bon coin.

Une fois la maison mise de côté, et parce qu’il va se passer encore quelques temps avant de pouvoir accéder à la demande précise d’Alice, j’ai opté pour un déménagement intérieur et un petit désencombrement au passage (comme très régulièrement). J’ai installé dans sa chambre un bureau sur tréteaux (beaucoup plus grand que son précédent bureau) dont nous nous servions dans le salon et j’en ai profité pour réaménager entièrement le dit leaving room (hé hé).

L’effet domino positif du tri régulier

Grâce au fameux effet domino, j’ai pu changer la place de certaines bibliothèques, l’occasion toujours pertinente de trier les livres, que j’ai – pour quelques-uns – vendus ou donné. Dans la foulée, c’est une malle qui s’est vidée, qui prenait de la place dans notre chambre et qui se retrouve elle aussi sur le célèbre site de vente d’objets entre particuliers. Sur ma lancée, je me sépare et mets également en vente une table ronde en bois aux pans rabattables (photos sur demande) et une grande caisse métallique de jardin grise en excellent état (me contacter également).

J’apprécie énormément ces moments de tri. Même dans un intérieur déjà très simplifié comme le nôtre, il y a toujours des choses en trop que l’on ne voit même plus, des rangements mal pensés, des objets ou des meubles qui ont été posés là, sans plus de réflexion et qui, des années après l’emménagement dans un appartement ou une maison, n’ont pas bougé d’un iota, alors que l’on s’était juré de leur trouver une meilleure place. Des meubles que l’on ne voit même plus et qui nous encombrent au lieu de nous rendre service ou de nous ravir les yeux et l’âme…

Besoin de vide matériel pour remplir de mots

Je sais que nous ne sommes pas tous égaux face au désencombrement, que nous ne donnons pas tous aux objets la même valeur, une compétence acquise à votre contact. Certains évoquent le « fouillis créatif » et l’importance du foisonnement, voire du bordel, pour éveiller son talent ou vivre « à la cool ». Je ne suis définitivement pas de ceux-là. J’aime mon intérieur et ma vie à peu près en ordre. Juste ce qu’il faut. Mes idées et mes textes fusent d’autant mieux que mon environnement est net et dégagé. J’ai besoin de vide matériel pour remplir de mots et d’espace pour m’épanouir.

Et vous, accrochés à vos meubles et objets ? Des soucis pour vous en séparer ?

4 commentaires sur “4”

  1. Je veux bien voir la table ronde moi ! ça fait un moment que j’en veux une, mais comme j’arrive pas à désencombrer mon intérieur surchargé, je me suis laisser inspirer par le zéro achat … mais bon, j’ai pas signé de charte … puis là si elle convenait ce serait quand même une belle opportunité 😀

    Bon sinon je rêve de me séparer facilement des objets, de me contenter de peu, car j’aime l’ordre, les espaces épurés, mais y’a un déclic qui ne se fait pas, alors on entasse :'( … et je songe à me faire accompagner 😉 …

  2. MERCI beaucoup pour votre témoignage: je vous suis avec plaisir, et le déclic s’est fait depuis longtemps.
    Il est vrai que je me sens si légère quand j’ai enlevé le superflu, pour renaître à du neuf, au présent, et vivre avec l’essentiel.
    Pour le désencombrement, j’y arrive lentement et sûrement.
    Pour le VRAC , c’est un régal avec TOOTOPOIDS … https://tootopoids.com/
    Par contre, il y a encore beaucoup à faire dans un immeuble collectif où il est exclu de changer les autres,
    je change déjà pour moi, à mon échelle : MERCI à vous,
    même si ce n’est pas facile tous les jours.

    1. Dans mon immeuble, les choses ne sont pas simples non plus et loin d’être à notre image… Mais c’est affaire d’acculturation et de contacts humains positifs, sinon ça ne marche pas 😉
      Merci pour vos encouragements !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *