« Le papier mouillé, ils le font pas sécher avant de le recycler ? »

Beurre à la coupe sur le stand de la ferme Durr au marché de la Marne (Photo MH / SOSD)

Ah, ce matin, j’ai bien ri (jaune). Je suis allée au marché de la Marne, l’un des plus grands de Strasbourg, extrêmement bien achalandé en produits en vrac. Au démarrage de mon tour des étals, j’ai avisé un petit vendeur de fromages de vache et de chèvre, mon plat en verre à la main. Malheureusement, comme souvent, son chèvre frais était emballé de un papier mouillé, imbibé de fromage…

Et la marmotte…

Orientant donc mon choix vers un « vache » un peu plus sec (qu’il a d’abord pesé sur son papier, misère…), je lui ai quand même expliqué notre démarche et lui ai demandé s’il avait parfois des chèvres frais sans emballage. « Impossible, a-t-il répondu, ils prendraient la poussière et puis je ne pourrais pas les transporter… Mais le papier se recycle, hein. » Je réponds : « Non, monsieur, le papier mouillé et souillé ne se recycle pas, il va à la poubelle puis il est incinéré. » « Mais non, ils le font sécher à l’usine et puis ils refont du papier avec… »

Le commerçant est sérieux. Je rigole, il insiste. « Si, je le fais tout le temps, je mets au tri le papier mouillé. » « Et bien, vous faites une erreur de tri », je réponds, essayant tant bien que mal de ne pas me montrer trop surprise ou véhémente. L’épisode, un brin désolant, m’a rappelé un dessin de la Famille presque Zéro déchet, sur la marmotte qui met le chocolat dans le papier et sur les adultes qui croient encore au Père Noël… Bref.

Beurre bio à la coupe sur le stand de la ferme Durr !

Passé cet épisode, Alice était un peu réticente à continuer à démarcher les commerçants. « Maman, ça va durer des heures les courses là… » Que nenni. Olives dans mon bocal, ravioles aux épinards dans un sac en tissu, chocolat en vrac idem et surtout, ce sur quoi nous butions jusqu’à présent : beurre bio à la coupe sur le stand de la ferme Durr, où Chantal, responsable du stand, s’est montrée extrêmement intéressée et ouverte au zéro déchet, merci à elle ! Sur ce même stand : viande et volaille bio également.

Et puis, au détour de la balade, j’ai discuté avec une dame qui vend des fromages de chèvre à la Marne depuis 40 ans. Et devinez ? Elle a des chèvres frais sans emballage ! Les rares trucs qui me manquaient sont donc disponibles sur ce marché. De là à snober celui de la Robertsau, il n’y a qu’un pas que nous franchirons sûrement… A voir.

Beurrier à eau

J’en profite pour vous présenter mon beurrier à eau, offert il y a quelques années par une amie, cadeau top du top ! Le beurre peut ainsi être conservé hors du frigo et ne rancit pas au contact de l’eau qu’il faut changer tous les 2 jours. Il est à température et permet le matin de tartiner son pain sans attendre ! Après 2 mois sans beurre, Marc est au TAQUET ! Demain matin, c’est œufs-coque-mouillettes beurrées !

Beurrier breton à eau (Photo MH / SOSD)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *