[Marie] Dans mon placard, il y a…

Nos placards (Photos MH / SOSD)

Cette semaine, on vous parle fringues et minimalisme. Parce qu’il ne faut pas croire que quand nous avons démarré notre année « sans achat » notre placard était plein à craquer, au contraire !

Depuis quelques années, nous effectuons très régulièrement des tris de vêtements et ne conservons que ce que nous portons réellement : un vêtement de saison qui n’a pas servi dans les 3 à 6 mois, ou qui ne nous plait/va plus, quitte la maison sans regret, direction les bennes de tri textile pour les choses très abimées (sous-vêtements, vieilles chaussures, t-shirts, linge de maison amorti…), Emmaüs (pantalons, vestes…) ou, pour les plus beaux ou précieux d’entre eux, Le Bon Coin en revente, ou les amies/sœur en don (manteaux, robes, chemisiers…).

Peu de mouvements depuis 2 ans

Dans notre armoire (une pour deux adultes), nous rangeons nos habits toutes saisons confondues, outre les shorts qui sont rangés en hauteur en ce moment… Il y a deux ans, nous avons perdu une dizaine de kilos chacun et avons donc renouvelé la quasi-totalité de nos garde-robes. Depuis, il y a eu peu de mouvements. Début septembre donc, nous avons démarré le défi SOSD avec très peu de vêtements, portés tout l’hiver précédent (minimum) et triés sur le volet. Qu’en est-il trois mois après ?

Personnellement, je tourne cet hiver avec :

  • 4 jeans (un brut, un bordeaux, un classique et un gris),
  • 1 pantalon de randonnée chaud + 1 culotte de cheval,
  • 3 bas de sport que je porte pour le yoga ou pour dormir (les mêmes en toutes saisons),
  • 3 chemises,
  • 3 gilets (dont deux offerts par ma grand-mère qui commencent à être bien usés…),
  • 6 pulls, dont 2 fins, 2 épais et 2 tricotés main récemment,
  • 2 polaires, dont une de demi-saison (maison ou rando),
  • 1 veste habillée,
  • 5 t-shirts à manches longues,
  • 10 débardeurs et t-shirts à manches courtes que je porte aussi en été (et mets actuellement sous les pulls ou pour dormir),
  • 1 parka/doudoune d’hiver,
  • 1 veste à carreaux en laine de demi-saison,
  • 1 veste imperméable de demi-saison,
  • 2 maillots de bain,
  • 2 soutien-gorge (j’en porte rarement),
  • 10 culottes,
  • 10 paires de chaussettes, dont 3 de rando,
  • 4 paires de chaussettes en laine pour la maison ou à glisser dans mes bottes de pluie,
  • 2 paires de collant (inutiles, puisque je n’ai pas de jupe/robe d’hiver cette année et que le thermomètre n’est pas descendu sous 0°…),
  • 1 petit sac à bandoulière et 1 sac à dos en cuir (tous les jours + tot bags en tissu),
  • 1 sac à main, un sac week-end et 1 sac à dos de randonnée (rarement).

J’ai plusieurs bonnets et écharpes tricotés maison, qui tournent avec ceux des enfants en fonction de mes envies… J’en donne de temps en temps et ne tiens pas vraiment de compte. Le tout, pour toute la famille, tient dans une panière Ikéa carrée de taille raisonnable !

Pour l’été et côté chaussures

Pour l’été, j’ai en plus :

  • 3 pantalons légers, dont un pour le jardin,
  • 2 shorts (1 de randonnée, 1 en jean),
  • 2 jupes,
  • 5 robes, dont 2 longues pour les « occasions » et 1 robe de plage,
  • 2 gilets, dont 1 pour le sport,
  • 2 t-shirts blancs réservés aux stages de naturopathie,
  • 2 vestes (1 en jean, 1 habillée),
  • 2 coupe-vents (1 long, 1 court),
  • 4 paires de socquettes,
  • 2 chemisettes légères,
  • 1 sac à dos en toile.

Côté godasses, j’ai à disposition, pour toutes saisons :

  • 2 paires de bottes (dont une bien usée),
  • 3 paires de chaussures de marche, dont une d’été, une de montagne et une polyvalente,
  • 3 paires de chaussures de ville en cuir,
  • 1 paire de baskets,
  • 2 paires de talons (noir et marron),
  • 2 paires de sandales, dont une à petits talons,
  • 2 paires de tongs, dont une pour la maison,
  • 1 paire de chaussons d’hiver qui commence à tirer salement la gu**le.

Avec tout ça, m’en sors-je ? Et bien oui, mon général, bien sûr ! Je ne vais pas nues par les rues…! Il est vrai que je serais preneuse de quelques nouveautés, d’une jupe ou d’une robe d’hiver, d’une petite paire de bottines mignonnes ou d’un jean droit (je ne suis pas fan de ces slims qu’on trouve partout ces derniers temps…), d’un manteau en laine de bonne facture pour mes virées parisiennes, etc. Mais globalement, je me sens extrêmement bien lotie. Rares sont les vêtements véritablement usés, à part un ou deux gilets, mes chaussons qui partent en quenouille ou 3 paires de chaussettes que j’ai déjà dû mettre au rebut.

Si j’appliquais la méthode KonMari…

Je profite des vêtements que j’ai, je les regarde différemment, les apprécie réellement, les entretiens avec soin. Je me rends compte que j’en « aime » certains, ce qui est carrément étrange pour moi qui suis peu attachée aux objets matériels. Bien sûr, si j’appliquais aujourd’hui la méthode KonMari, inventée par la papesse du désencombrement et que j’applique parfois chez mes client(e)s, il y a pas mal de trucs qui ne passeraient pas la barre du « m’apporte-t-il de la joie ? ». Il y a des vêtements que je mets sans plaisir parce que j’en ai marre de les voir, telles quelques culottes un peu défraichies… Mais rien qui m’oblige à remettre les pieds dans un magasin avant le 1er septembre 2018, en tout cas pas pour moi !

A suivre : le placard de Marc et celui des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *