On achète rien pendant un an, sauf… un camping car !

Avant, quand on avait des sous et qu’on voulait partir en vacances ou en week-end, on allait à l’hôtel. Pas écolo (ni économique) du tout. Ces derniers temps, on a plutôt opté pour le camping, à la belle saison. Et on a dormi à quatre – deux adultes et deux enfants – dans cette magnifique tente Quechua trois places (ici, au camping d’Obernai, qu’on apprécie beaucoup, avec vue sur les vignes et le mont Sainte-Odile…) :

Sous tente à Obernai (Photo SOSD)

Sauf qu’on se sentait à l’étroit dans notre tente rase-motte (surtout Marc, qui en a marre de « crapahuter » par terre, lui qui fut un peu trop longtemps scout…) et l’on avait envie de pouvoir dormir à peu près partout, au plus près de la nature et à moindre frais. Après un mini-accroc, mini hein !, à notre politique du sans-achat, comme nous l’avions laissé entendre en annonçant la mise à la casse de notre chère auto, c’est avec l’engin ci-dessous que l’on va désormais partir en escapade ! Youpiiiiie !!!

Notre camping-car profité acheté d’occasion, baptisé #Valentin (Photo SOSD)

Il s’agit d’un camping-car profilé de la marque Challenger (sur châssis Fiat), acheté d’occasion dans une concession à Benfeld. Il date de 2004 et a déjà roulé 117 000 kilomètres. Une paille pour lui, qui pourrait en avaler tranquillement 450 000 (enfin, c’est ce qu’on espère…).

Diesel, toilettes chimiques et frigo trimixte

Alors, bien sûr, il roule au diesel (comme notre défunte voiture), dispose de toilettes chimiques (pas sûr qu’on utilise le produit bleu chargé de liquéfier les matières dans la cassette à caca…), d’un frigo trimixte (gaz, 12 ou 220 W), de trois feux pour cuisiner et d’une douche d’appoint (et donc d’un réservoir d’eau). MAIS nous n’utiliserons pas de papier toilettes (faut pas déconner), mangerons cru au maximum, remplirons au minimum les multiples rangements dont nous disposons (plus on est lourd, plus on consomme de carburant…) et roulerons à moins de 100 kilomètres / heure. Promis juré.

Quelques billets sont en gestation pour vous raconter comment allier caravaning et mode de vie écologique… Une évidence pour certains road tripers, un non-sens pour d’autres qui recherchent le même confort sur la route que dans un trois-pièces-balcon en ville…

Low tech et sans internet

Alors que nous demandions au responsable de la concession de nous démonter la télévision (et son socle) avant livraison du véhicule, ce dernier s’en est amusé : « C’est la première fois qu’on nous demande ça ! D’habitude, on nous fait plutôt installer un deuxième ou un troisième écran ! » Evidemment, notre #Valentin sera tout aussi low tech que notre home sweet home en dur. Et notamment sans accès internet.

Après un premier week-end d’essai (super excitant) en Forêt Noire la semaine dernière, et en attendant les vacances, je suis branchée sur les vidéos de camping-caristes, dont certains vraiment talentueux. Exemple avec le vidéaste belge Greg qui me fait rêver avec ses vidéos sur You Tube (chaîne Gregsway) dans lesquelles il raconte les aventures de sa vie nomade à bord de #Henrithebus…

12 commentaires sur “12”

  1. Trop bien!!! Même si ça saoûle le diesel (à l’huile de palme, je déteste encore plus ma voiture depuis que je sais ça 😳), mais sinon ça fait bien rêver!

  2. Très cool le diesel, où comment ruiner une année d’effort en 15j de vacance en générant un bilan négatif surtout avec un modèle aux normes anti-pollution de 2004. (Au moin le logiciel n’est pas truqué) Sans objet, mais pas tant que ça avec un gros achat qui efface toute la retenue de l’annété écoulée. Dommage

    1. Toute cette année, on a roulé avec notre voiture de 2000 au diesel (300 000 kilomètres), qui part à la casse et qu’on troque pour le vélo (Robertsau-Illkirch tous les jours) et un véhicule de vacances qui va rester à l’arrêt en semaine et nous permet de réduire notre empreinte pendant les congés. Pour nous, c’est un beau progrès !
      Merci néanmoins pour ta lecture attentive, toujours aussi positive 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *