[Salle de bain, etc.] Même sans rien acheter, je continue à désencombrer

Crèmes périmées pour cirer le cuir (Phto MH / SOSD)

Ces derniers jours, j’ai ressenti le besoin de faire le tour de l’appart pour débusquer les trucs dont nous ne nous servons pas ou plus, les produits périmés, les textiles trop usés pour être réparés qui trainent ici et là, dans les placard des enfants ou dans les toilettes…

Résultats, l’équivalent d’un tot bag partira dès demain au tri textile, contenant quelques lingettes à caca trouées, 3 ou 4 fringues d’enfants usées et/ou trouées, paires de chaussettes idem. Côté objets en tout genre, qui partiront chez Emmaüs, un vieux vase ébréché de ma grand-mère dont je ne me sers pas, des protections genoux-coudes-poignets pour faire du rollers façon Robocop, un cadre photo et des poches à douille jetables (pâtisserie).

Recyclage des bouchons de liège

J’ai également isolés deux autres catégories de trucs dont il s’agit de réorienter l’usage ou à balancer : les crèmes périmées et les bouchons de vin en liège. J’attendais d’avoir plus de ces derniers avant de me pencher sur la question, mais étant donné que nous ne buvons plus d’alcool (ou presque), il est grand temps de m’en débarrasser. En faisant quelques recherches sur le web, j’envisage de me rendre dans un point de collecte (à Strasbourg, ce sont principalement les cavistes de la chaîne Nicolas) mise en place par la filière sous la bannière Planète Liège, qui recycle les bouchons pour en faire du matériau isolant.

Bouchons de liège (Photo SOSD)

Les crèmes périmées, quant à elles, serviront à lustrer et nourrir le cuir de mes sacs. Les produits encore bons que je n’utilise pas (type Fleurs de Bach, dont on m’a offert quelques flacons) seront donnés aux copines.

Dernier item concerné par le désencombrement light du jour : un shampoing bio en bidon qui ne me convient pas, que j’ai remplacé par du (très emballé et néanmoins) efficace shampoing solide. Comme proposé sur ce site, je vais utiliser ce shampoing pour nettoyer mes brosses ou autres, avant de mettre le contenant au recyclage – dans un an peut-être, étant donnée la taille du dit bidon…

Cosmétiques (plastiques) entamés = poubelle bleue !

Attention ! Selon l’ADEME, « les produits et emballages cosmétiques sont à jeter dans la poubelle des ordures ménagères. L’emballage est le plus souvent constitué d’un mélange de plastiques et reste trop souillé pour être recyclé ». Direction donc l’incinérateur ou la décharge. Chouette !

Objectif donc chez nous : ne plus avoir AUCUN produit en tube plastique ou métallique à l’avenir, et simplifier au maximum nos produits de soin, en remplaçant tout ça par des huiles végétales (comestibles et vendues dans des contenants en verre), des produits sans aucun emballage (savon ou shampoing solide) ou fait maison (déodorant et dentifrice).

Et chez vous, le désencombrement de la salle de bain, ça avance ?

Désencombrement régulier : un peu de textile et de bibelots épuisés… (Photo SOSD)

8 commentaires sur “8”

  1. Pour le shampoing,je te suggère de faire le ménage avec ! J’ai moi même fini tous mes flacons de shampoings non bio qui trainaient ,pour laver mon lavabo,ma baignoire,et en le diluant un peu,mes toilettes! comme ça pas de gaspillage!

  2. Bouchons de liège :
    Il y a des associations qui les collectent pour les « vendre » (souvent au profit d’équipement pour personnes handicapées) à des spécialistes du recyclage.
    Liège, plastique etc…

  3. Bonjour ! Bravo pour votre démarche. Le shampoing c’est aussi idéal pour laver les lainages. Un peu de vinaigre blanc dans l’eau de rinçage et ils deviennent de plus en plus doux. Quand aux bouchons en liège, je les utilise comme allume feu quand je n’ai plus de petit bois. Pas très écolo peut-être ? Les crèmes périmées peuvent servir de masques pour les cheveux secs. Merci de nous faire réfléchir sur le long terme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *