SOSD à l’épreuve du café de la gare

Marie ayant repris ses cours de naturopathie à Paris, j’ai retrouvé mon habitude d’un petit café à la gare, après l’avoir conduite à son train. Avant notre défi, je passais vite fait chez Paul le prendre “à emporter” avec un petit pain…, évidemment le tout sur-emballé et jetable. C’était le Vieux Monde.

Notre Nouveau Monde, c’est la charte SOSD, que j’ai bien en tête en abordant le serveur du café situé dans le hall de la gare, un grand gaillard un peu ronchonneur, peut-être mal réveillé ce matin. Et de fait, la communication ne va pas être top.

« Pas de serviette, pas de gobelet, svp. » Plus fort : « PAS DE GOBELET, MERCI ! »

Pas de nappe en papier sur le plateau, c’est bien. Pour le double expresso, ça va. Servi dans une belle tasse en céramique, avec sa cuillère en inox. Pas de sucre, merci, à la fois pour ma santé (le café fait déjà suffisamment de dégâts…) et pour éviter le déchet de la sucrette individuelle. Le verre d’eau qui l’accompagne est bien aussi, en vrai verre, et tiré du robinet.

Ca se gâte avec le croissant, “sans serviette, s’il vous plait !”, qui m’arrive avec… une serviette en papier, machinalement ajoutée par le bonhomme, visiblement perdu dans ses pensées. Subrepticement, je la repose sur la pile.

J’ajoute un petit jus d’orange, que j’ai repéré en bouteille en verre, mais je dois carrément crier pour éviter qu’il me le verse dans un gobelet plastique. Non, merci, pas de gobelet, je vais le boire au goulot. Non, pas de gobelet ! J’évite de lui demander pourquoi l’eau est servie en verre lavable et le jus en gobelet jetable, bien conscient que mon serveur est du genre à ne pas trop embêter ce matin. J’imagine le jour où il sera remplacé par un robot et me dis que ce sera pareil, à moins que d’ici là le Zéro déchet soit devenu la règle.

Espérons qu’il se souvienne de moi

Je règle et lui laisse le ticket de caisse. Et pars m’installer pour déguster mon premier café SOSD d’une longue série, la formation de Marie devant encore durer deux ans. C’est ça aussi, notre Nouveau Monde, prendre le temps de s’asseoir pour déguster un café-croissant, tout en observant la vie autour de soi, plutôt que de l’ingurgiter rapidos sur le chemin du retour, pour quelques minutes qu’on croit gagnées.

Peut-être qu’en me revoyant tous les quinze jours, on deviendra potes, le serveur et moi, et qu’il se souviendra de mes lubies bizarres d’écolo ultimate. C’est pareil avec les autres commerçants que nous croisons habituellement et qui ont pris le pli : c’est la bonne habitude qui fait le bon larron.

EDIT de Marie : café + croissant + jus d’orange = acidification de l’organisme en moins de deux ! Extrêmement mauvais pour la santé !! Et dire que je pars étudier la naturopathie et que le dos tourné, Marc fait l’inverse ce que j’apprends en cours…!

1 commentaire sur “1”

  1. L’apprentissage, l’éducation… de joli réflexe à partager, il n’y a que ça de vrai ! Bon courage les loulous dans cette belle aventure 🙂 <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *